Le projet d’acquérir un bien immobilier est un rêve pour beaucoup. Cependant, l’achat d’un appartement ou d’une maison n’est pas accessible de la même façon pour tout le monde. Par exemple, obtenir un crédit pour un projet immobilier en étant au RSA peut paraître très compliqué voire impossible. Cependant, des possibilités et des solutions existent.

Les frais à considérer lors d’un achat immobilier au RSA

Lors de l’achat d’une propriété, de nombreux frais s’ajoutent au prix de base du bien. Tous ces frais doivent être pris en compte lors de la demande de crédit à votre banque. Avant de chercher à obtenir ce prêt, il est nécessaire de connaître toutes les taxes concernées.

  • Les frais de notaire : ces frais s’ajoutent au prix d’achat d’un bien. Ils correspondent à environ 8 % de la valeur de la maison ou de l’appartement. Une grosse partie reversée au notaire s’appelle les droits de mutation. Le notaire se doit de les reverser à son tour au Trésor Public. Quel que soit l’endroit où se déroule la vente, les frais sont soumis à une tarification obligatoire qui reste la même sur tout le territoire français. Ces frais varient en fonction du prix du bien acheté.
  • Les frais de dossier : ces frais s’associent au crédit immobilier. Ce sont des frais annexes. Lorsque vous les payez, vous rémunérez l’organisme qui vous prête l’argent en échange du travail qu’ils ont effectué pour créer le dossier de crédit immobilier. Le plus souvent, ils sont prélevés directement sur le montant emprunté.
  • La taxe foncière : tous les propriétaires de biens sont tenus de payer chaque année la taxe foncière et ce, même dans le cas où le logement serait occupé par un locataire. Elle vise à alimenter le budget des collectivités locales. Elle comprend un ensemble de taxes comme par exemple celle d’enlèvement des ordures. Le calcul de la taxe foncière prend en compte la valeur locative cadastrale, le coefficient de revalorisation ainsi que le taux d’imposition voté par les collectivités locales.
Découvrez aussi :  Racheter la maison de ses parents : les étapes à suivre

Suis-je prêt à investir dans l’immobilier alors que je suis au RSA ?

Avant de demander un prêt conséquent à votre banque en étant au RSA, il est nécessaire de prendre en compte tous les paramètres pour être certain que vos finances sont en mesure de suivre les coûts qui seront engendrés par votre projet.

pret immobilier au rsa

Comme indiqué précédemment, le prix du bien se verra augmenté par celui des taxes diverses. De plus, il est probable que des travaux soient à prévoir dans votre future acquisition. Il faut prendre en compte le fait que de nombreuses dépenses imprévues peuvent toucher le propriétaire chaque année.

Les crédits immobiliers envisageables au RSA

Une fois que vous êtes au courant de tous les frais que vous allez rencontrer au cours d’un achat immobilier et que vous souhaitez tout de même tenter l’aventure, vous pouvez vous tenir informé des prêts qui sont possibles pour un faible revenu (RSA).

Le PAS (Prêt dAccession Sociale)

Le PAS  ou Prêt d’Accession Sociale est un prêt immobilier social qui a été créé pour les familles qui ont des revenus modestes voire très faibles. Le prêt vous permet de bénéficier de l’APL qui est indispensable si vous êtes au RSA.

Une condition est à respecter : dans le cas où vous auriez cumulé plusieurs crédits, le PAS doit être le prêt principal. Ce dernier vous permet un financement à 100%. Attention il ne prend pas en compte les frais de dossier ni les frais de notaire.

Le PSLA (Prêt Social Location Accession)

Le Prêt Social Location Accession ou PSLA est accessible dans le cas où le promoteur de votre logement HLM souhaite vendre son bien et ainsi vous céder son prêt immobilier. Plusieurs avantages sont alors conférés au nouvel acheteur. Le prix du bien sera inférieur à celui du marché. La TVA sera abaissée à 5,5%.

Découvrez aussi :  Les avantages et inconvénients de l'achat d'un Immeuble de Rapport (IDR)

De plus, vous bénéficierez d’une exonération de la taxe foncière pendant 15 ans une fois la construction terminée. En cas de revente de votre bien quelques années plus tard, aucune perte financière ne sera à déplorer.

Le prêt à taux zéro

Si vous êtes au RSA, le prêt à taux zéro se montre très intéressant. Cependant, pour le cumuler à un autre, il faut respecter quelques conditions inévitables. Votre bien immobilier doit être situé en zone B2 et C et nécessiter des interventions pour travaux pour un minimum de 25% du prix d’achat.

Le bien doit également être votre résidence principale. Pour bénéficier de ses avantages, vous ne devez pas dépasser le plafond de ressources.

Les avantages qui peuvent vous aider à obtenir un prêt immobilier

Si vous êtes au RSA et que vous souhaitez convaincre votre banque de vous faire un prêt vous permettant d’acheter un bien immobilier, il vaut mieux s’assurer d’avoir des arguments convaincants. Il est conseillé d’avoir un apport personnel important.

L’idéal est de pouvoir avancer 50% du prix d’achat. Cet apport financier rassurera votre banque sur vos capacités à épargner et celle-ci aura moins de mal à vous accorder le prêt dont vous aurez besoin.

Si vous n’avez pas un apport suffisant, le mieux est d’avoir un RSA partiel en plus d’une activité professionnelle. Vous montrerez ainsi à votre banque que vous êtes actif et que votre situation financière est sur le point de s’améliorer. Dans tous les cas, il faudra vous assurer que votre projet d’investissement est cohérent avec vos revenus et raisonnable.

Découvrez aussi :  Qu'est ce que sont les frais de mainlevée d'hypothèque ?

Faites une simulation de prêt en ligne !

Voilà, vous connaissez maintenant toutes les solutions envisageables pour obtenir un prêt immobilier en étant au RSA. Vous voyez que malgré ce que l’on pourrait croire, il est parfois possible de devenir propriétaire en ayant pourtant des revenus modestes. Bien entendu, pour cela, il faut pouvoir bénéficier de certaines aides précises et faire des demandes de crédits assez particuliers.

Pour toute autre situation, il est devenu extrêmement simple de se projeter avec les outils mis à ls disposition des utilisateurs sur internet. Par exemple le Crédit Agricole met à disposition un bon outil en ligne pour votre projet immo. Il s’agit tout simplement d’un simulateur de prêt en ligne. Il permet d’anticiper efficacement le cout d’un emprunt, les mensualités à prévoir, les frais de notaire, et les possibilités de prêt à taux zéro. 

Pour utiliser cet outil, c’est facile : il n’y a pas d’inscription à faire, il suffit de répondre à quelques questions concernant votre situation et le bien que vous souhaitez acheter. Une réponse de principe vous sera donnée immédiatement. Si l’offre vous intéresse, un conseiller pourra même vous rappeler dans la journée afin de convenir d’un rendez-vous en agence.