Beaucoup ont recours aux prêts pour financer leur projet. Avant d’obtenir un crédit, l’emprunteur doit remplir certaines conditions obligatoires. Découvrez avec Immo Flex, les vérifications faites par les organismes de crédit et les banques avant d’octroyer un prêt.

L’éligibilité de l’emprunteur

Avant d’accorder un prêt, les organismes de crédit et les banques vérifient si l’emprunteur est éligible. Tout le monde n’a pas droit aux prêts. Par exemple, un mineur n’a pas le droit de contracter un crédit. Pour cela, les établissements prêteurs doivent vérifier l’exactitude des informations sur l’identité de l’emprunteur (nom et prénoms, date de naissance…).

De plus, tous les types de prêts ne sont pas accessibles à toute personne majeure, notamment dans le domaine de l’immobilier. Pour obtenir certains financements (prêts aidés ou prêt à taux zéro), vous devez avoir un certain niveau de revenu ou un profil donné.

Enfin, les banques vérifient si l’emprunteur a des interdictions de crédit après des incidents de payement de ses précédentes dettes. L’objet du prêt est un autre facteur déterminant dans l’octroi d’un crédit.

crédit banque prêt solvabilité

La solvabilité de l’emprunteur

Plusieurs points sont à considérer par les banques ou les organismes de crédit pour déterminer si l’emprunteur est capable de rembourser le prêt. Ils vont d’abord vérifier si vous avez de revenus suffisants pour obtenir le montant demandé.

Ils doivent aussi calculer votre taux d’endettement. Ce dernier ne doit pas dépasser 35 % s’il s’agit d’un prêt immobilier. Vous devez donc fournir les documents suivants :

  • un RIB,
  • les 3 derniers bulletins de salaire,
  • les justificatifs des autres crédits en cours…
Découvrez aussi :  Annuler une offre d'achat immobilier : comment faire ?

Ils peuvent également demander les trois derniers relevés de comptes bancaires et un justificatif de domicile. Ces documents leur permettent de connaître vos sources de revenus et votre situation professionnelle.

De plus, les établissements prêteurs doivent consulter le fichier national des incidents de payement. Cela leur permet de savoir si vous avez un dossier de surendettement en cours ou si vous aviez rencontré des difficultés pour le remboursement d’un prêt.

Les organismes et les banques vérifient par ailleurs l’authenticité des documents fournis. Vous devez donc savoir que vous risquez des peines de prison et de lourdes amendes si vous fournissez de faux documents.

Les garanties présentées par le demandeur du prêt

Accorder des crédits est un risque, quel que soit l’objet. Pour cela, des garanties concrètes sont indispensables pour rassurer le prêteur que la somme sera restituée. Il existe plusieurs types de garanties. Vous pouvez opter pour une mise en gage. Elle consiste à mettre un bien physique (véhicule par exemple) en garantie. Ce bien sera vendu si vous n’honorez pas vos mensualités.

Le cautionnement est un autre moyen de garantie. Cette méthode consiste à présenter un tiers qui se porte garant si vous êtes incapable de solder le crédit. Les banques ou les organismes se tourneront alors vers cette personne pour le remboursement du crédit.

Le mode de remboursement

Le moyen de remboursement est un facteur qui pèse dans l’octroi de crédit. Il existe plusieurs modes de remboursement. En général, c’est l’emprunt à annuité constante qui est le plus utilisé. Il consiste à payer un même montant mensuellement.

Découvrez aussi :  Les différences entre le Privilège de Prêteurs de Deniers PPD et l'hypothèque

Vous pouvez aussi opter pour l’amortissement à échéance constante. Pour cette option, le montant remboursé est dégressif à chaque échéance.

Une autre possibilité est l’amortissement modulable. Dans ce cas, vous avez la possibilité d’allonger ou de réduire la durée du crédit selon vos revenus ou compte tenu d’autres difficultés. Tout cela sera étudié par l’établissement prêteur pour voir la fiabilité de votre mode de remboursement.