De plus en plus de banques et d’organismes financiers sont réticents lorsqu’il s’agit d’octroyer un prêt immobilier aux profils qui sont en période d’essai d’un emploi. Pendant cette période, l’employé n’est pas en mesure de justifier d’une situation financière stable.

En règle générale, il est recommandé d’attendre la signature du contrat de travail pour avoir plus de chances d’obtenir ce crédit. Immo Flex vous montre les conditions à remplir pour bénéficier d’un crédit en période d’essai et la manière de décrocher un prêt avant la signature de son contrat définitif.

Obtenir un crédit immobilier en période d’essai : les conditions à remplir

Pendant la période d’essai, l’employé est amené à faire ses preuves avant d’être embauché de façon définitive au sein de l’entreprise concernée. Il s’agit d’une période incertaine et les banques s’exposent à un risque de défaillance de l’emprunteur en ce qui concerne les remboursements. La durée de la période d’essai varie le plus souvent 2 mois et 8 mois dans les entreprises en France. Dans le cas où cette période peut aboutir à la signature d’un CDI, certains organismes prennent le risque d’octroyer un crédit à l’emprunteur.

Pour bénéficier d’un crédit quand on est en période d’essai, il faudra être majeur et résider sur le territoire français. Vous ne devez pas être fiché à la banque de France. Pour vous octroyer un crédit pendant la période d’essai, les banques mettent en évidence votre parcours professionnel. Le but est de prouver à l’organisme financier que vous avez la capacité de payer vos mensualités de crédit.

Découvrez aussi :  Quelles alternatives pour acquérir un logement sans crédit ?

Dans ce contexte, il faudra fournir votre CV et vos anciens contrats de travail. Les organismes financiers analysent de ce fait votre progression salariale pour accorder le prêt pendant cette période. Si vous présentez une promesse d’embauche, elle pourra également convaincre la banque de vous octroyer le crédit.

credit periode essai

Les lettres de recommandation provenant des anciens employeurs de l’emprunteur constituent un véritable atout pour obtenir un crédit en période d’essai. Elles permettent de valoriser le profil de l’emprunteur. En plus de ces conditions, il est également nécessaire de présenter des garanties solides avec des documents justifiant votre situation personnelle. Vos extraits de compte doivent être sans découvert et vous devez disposer d’une épargne de sécurité plus ou moins considérable.

Dans le cas où vous possédez déjà un bien immobilier, il est possible de le mettre en garantie. Pour les primo-accédants, les banques exigent un apport personnel de 10 % au minimum. Si vous remplissez ces différentes conditions, vous pouvez prétendre à un crédit en période d’essai.

Préparez votre dossier de crédit immobilier

Tous les organismes n’octroient pas de crédit aux employés en période d’essai, quel que soit le profil de l’emprunteur. Il s’agit d’une démarche qui se révèle complexe. Raison pour laquelle il est préférable de prendre ce temps à profit pour constituer le dossier d’emprunt en attendant la signature de votre contrat de travail. Cela permet de bénéficier d’un gain de temps important et de vite réaliser son projet immobilier. La demande d’un crédit nécessite de nombreuses démarches administratives qui peuvent s’établir sur 4 semaines au minimum.

Découvrez aussi :  Obtenir un prêt immobilier au RSA : quelles solutions ?

Pour décrocher votre prêt le plus tôt possible, pensez à prévoir toutes les pièces pouvant justifier votre situation personnelle et financière :

  • pièce d’identité,
  • justificatif de domicile,
  • contrat de travail,
  • justificatif d’apport personnel,
  • trois dernières fiches de paie,
  • avis d’imposition ou de non-imposition…

Pendant votre période d’essai, prenez le temps nécessaire pour définir convenablement vos besoins et évaluer votre capacité de remboursement. Pour rappel, votre capacité d’emprunt dépend notamment du taux d’intérêt obtenu, votre apport personnel, la durée du crédit et des frais supplémentaires. Il s’agit d’une période adaptée pour revoir votre taux d’endettement. Une fois le contrat de travail signé, l’emprunteur n’aura plus qu’à transmettre le dossier à l’organisme prêteur qui pourra valider son crédit dans un délai relativement restreint.

Comparez les offres proposées par les établissements bancaires

Le choix de l’organisme financier est une étape capitale dans un processus de demande de crédit immobilier. Pour ce faire, il est recommandé de comparer avec soin les offres proposées par les différentes banques pour choisir celle adaptée à vos besoins. Vous pouvez opter pour l’utilisation d’un comparateur en ligne. Il faudra prendre en compte le taux d’intérêt de l’emprunt, le montant et la durée du prêt, les délais de rétractation, les frais de garantie et de dossier…

N’hésitez pas à consulter les avis des banques sur internet. Vous pouvez également avoir recours à une entreprise de courtage ou à un courtier indépendant. Cette solution vous permettra de négocier les conditions de votre crédit en fonction de votre situation (garanties, assurances, mensualités, taux…).

Découvrez aussi :  Racheter la maison de ses parents : les étapes à suivre