Proposée par la Caisse d’Assurance Mutuelle du Crédit Agricole, la caution CAMCA offre une nouvelle garantie et remplace l’hypothèque en cas d’impossibilité à rembourser son crédit immobilier. Cette alternative présente de nombreux avantages.

Fonctionnement et avantages de la caution CAMCA

La Caisse d’Assurance Mutuelle du Crédit Agricole peut vous proposer la caution CAMCA au moment de la signature d’un prêt immobilier.

Le fonctionnement de la caution CAMCA

Tous les mois, l’emprunteur va verser des cotisations qui iront dans un fonds mutuel de garantie géré directement par le Crédit Agricole. L’objectif est de mutualiser le risque avec les autres emprunteurs. Si l’un d’entre eux se retrouve dans l’impossibilité de rembourser ses mensualités, le fonds sera alors mobilisé.

Les avantages

Grâce à la caution CAMCA, la banque dispose d’une trésorerie mobilisable à tout moment qu’elle gère elle-même. Elle détermine les conditions pour y adhérer et le montant des cotisations.

Contrairement à la caution mutuelle de l’habitat mise en place par le Crédit Mutuel, aucun fonds ne sera remboursé aux emprunteurs. La banque se réserve le droit de conserver les cotisations pour prévenir un défaut de paiement d’un autre emprunteur. En d’autres termes, la caution CAMCA ressemble davantage à une assurance qui couvre un risque qui ne se réalise pas.

La caution CAMCA coûte approximativement pareil que la constitution d’une hypothèque. Comme il y a une absence de frais de mainlevée, la caution CAMCA est relativement facile à mettre en place au sein d’une institution bancaire.

Découvrez aussi :  Pourquoi acheter une maison secondaire à la montagne ?

Calcul et montant de la caution CAMCA

Une hypothèque représente généralement 2% du montant total du prêt immobilier. La caution CAMCA représente un pourcentage compris entre 1,20 et 1,80% du crédit immobilier. Vous êtes donc forcément gagnant.

Le coût de la caution CAMCA est-il fixe ?

Il existe une certaine variabilité du coût de cette garantie. En effet, la banque peut décider de baisser ou d’augmenter ce pourcentage en prenant en compte vos apports personnels, votre situation financière, le montant du prêt immobilier, votre capacité à rembourser ou encore votre solvabilité.

Le principe est claire : plus la banque a des doutes sur votre capacité de remboursement, plus le taux sera élevé pour couvrir le risque.

Négocier le montant

L’emprunteur a toutefois la possibilité de négocier le montant de sa caution CAMCA en se faisant assister par un professionnel de l’immobilier notamment un courtier. Ce dernier est la personne à appeler pour négocier ce taux et effectuer le calcul à votre place.

Sur le papier, la caution CAMCA est donc une garantie accessible à tous, mais dans certains cas, il est toujours préférable de se tourner vers une autre garantie. En effet, à la fin du remboursement de son crédit immobilier, l’emprunteur ne peut pas demander le remboursement des cotisations qu’il a versé. Son argent servira à couvrir les prêts des personnes qui n’ont pas été en mesure de rembourser l’intégralité de leurs mensualités.

Cependant, la caution CAMCA a des inconvénients moins lourds que l’hypothèque ou le privilège du prêteur de deniers. Si vous n’êtes pas capable de rembourser, le fonds fera le calcul et vous viendra en aide.

Découvrez aussi :  Définition, avantages et inconvénients de l'habitat participatif

Pour l’instant, seuls les clients du Crédit Agricole peuvent profiter de la caution CAMCA.