De nos jours, de plus en plus de personnes projettent d’acquérir un local commercial. Qu’il s’agisse d’un bureau, d’un hangar ou d’un entrepôt, cet investissement peut offrir un rendement allant jusqu’à 8 %. Faut-il néanmoins être nécessairement un commerçant, une entreprise ou un professionnel avant de pouvoir acheter un local professionnel ? Immo Flex vous donne des éléments de réponses sur cette question.

Achat d’un local commercial : un statut est-il exigé pour l’acquéreur ?

À l’heure actuelle, aucune loi ne définit un statut particulier pour investir dans l’achat d’un local commercial. Que vous soyez une personne physique ou morale, vous pouvez ainsi acheter un espace commercial afin d’y exercer vos activités ou exploiter un fonds de commerce. Vous avez par ailleurs la possibilité d’acquérir le local pour le mettre en location et en tirer des revenus locatifs mensuels.

N’importe quelle personne peut donc acheter un local commercial. La transaction peut être effectuée indépendamment de votre qualité ou de la nature des activités que vous exercez. Si vous êtes un particulier par exemple, vous pouvez acheter un local professionnel en votre nom propre si le bien n’a pas un coût élevé et que vous allez conserver ce bien même si vous vendez votre fonds de commerce. Si vous achetez par le biais de votre entreprise par contre, vous bénéficierez d’avantages non négligeables. Il s’agit de l’accès à des prêts professionnels, des taux d’imposition à l’Impôt sur le Revenu (IR) plus avantageux ou encore une plus-value à long terme exonérée au bout de 15 ans.

Découvrez aussi :  Trouver un bien immobilier avant tout le monde : comment faire ?

statut achat d'un local commercial

Comment financer l’achat d’un local commercial ?

Pour financer l’acquisition d’un local professionnel, l’emprunt immobilier est la solution la plus courante. De manière concrète, vous pouvez obtenir un prêt pour financer partiellement ou totalement votre projet. Dans le cas d’une SCI par exemple, le crédit octroyé permet d’acheter l’espace commercial et les échéances d’emprunt seront payées avec les revenus locatifs.

Pour faciliter le financement de votre projet par la banque, sollicitez néanmoins l’expertise d’un courtier. Ce professionnel vous aidera à trouver les meilleures offres d’emprunt immobilier grâce à son riche carnet d’adresses. Vous aurez un crédit avec des conditions de remboursement flexibles et adaptées à votre profil d’emprunteur.

Mis à part la possibilité de demander un emprunt, vous pouvez aussi acheter votre local commercial sur fonds propres. Cette option est très intéressante puisqu’elle vous évite de vous endetter sur le moyen ou le long terme. Quoi qu’il en soit, le choix de votre mode de financement sera déterminé en majeure partie par votre situation financière et votre plan de développement.

Le rôle du notaire dans l’achat d’un local commercial

Que vous souhaitiez acheter un bureau, un magasin, un entrepôt ou encore une boutique, vous devez forcément faire intervenir un notaire. En réalité, cet officier public assermenté est incontournable dans toute transaction immobilière. Sa fonction principale est d’élaborer et d’authentifier les actes de vente du bien immobilier.

Par ailleurs, le notaire a une parfaite maîtrise du marché immobilier. Il peut ainsi vous proposer des conseils précieux et une assistance sur mesure afin de trouver le local professionnel qui convient le mieux à vos attentes.

Découvrez aussi :  Une maison hypothéquée peut-elle être achetée ?

Les services du notaire ne sont bien évidemment pas gratuits. En plus du prix d’achat de l’espace commercial, vous devez alors prévoir les frais notariaux dans votre budget. Ceux-ci varient entre 2 à 8 % du coût d’achat du bien immobilier.

Il n’existe donc aucun statut particulier pour réaliser l’achat d’un ou plusieurs locaux commerciaux. En tant qu’entrepreneur, vous pouvez ainsi acheter votre espace commercial en votre nom propre pour développer votre patrimoine personnel ou le mettre au nom de votre entreprise.