En France, pour louer un appartement, il faut au moins avoir un revenu qui représente trois fois le montant de votre loyer. Cependant, il est possible de trouver un logement même si vous êtes sans revenus. Immo Flex vous présente comment obtenir un logement social sans revenus.

Les différents types de logements sociaux

Quatre types de logements sociaux sont principalement disponibles en France. Il s’agit des logements PLI, PLS, PLAI et PLUS. Cette classification est due au financement qui a servi à la construction du logement.

Les logements financés par le Prêt locatif aidé d’Intégration (PLAI) sont uniquement destinés aux personnes qui vivent dans une grande précarité. Quant aux logements financés par le Prêt locatif à Usage social (PLUS), ils sont réservés aux personnes qui recherchent une habitation à loyer modéré (HLM).

Le Prêt locatif social finance la construction de logements pour les Français qui ont un revenu trop élevé pour demander un HLM. Seulement dans le cas où ce revenu ne leur permet pas de louer un appartement privé.

Les habitations construites avec le Prêt locatif intermédiaire sont prévues pour les personnes qui ne peuvent demander un PLAI ou un PLUS. Avant d’être éligible à ce type de logement, vous devez fournir les preuves que vos revenus sont trop bas pour loger dans le secteur privé.

Les démarches pour avoir un logement social sans revenus

Tout dossier de demande d’un logement social doit être adressé au maire ou à l’office HLM de votre commune ou à la préfecture. Vous devez absolument avoir entre 18 et 30 ans. Vous devez aussi justifier vos faibles revenus. Votre dossier doit comporter ces pièces essentielles :

  • carte d’identité, passeport ou titre de séjour,
  • carte de sécurité sociale,
  • justificatifs de revenus des 3 derniers mois,
  • trois dernières quittances de loyer,
  • dernier avis d’imposition ou de non-imposition de l’année fiscale en cours,
  • bail ou contrat de location.
Découvrez aussi :  Spéculation immobilière : qu'est-ce que c'est ?

Le dossier est étudié par une commission d’attribution qui est composée des membres de la mairie, de la CAF et de l’office HLM. Après examen, la commission peut vous autoriser ou non à vivre dans une habitation à loyer modéré.

logement social sans revenu

D’autres alternatives pour avoir un logement sans revenus

En France par exemple, si vous vivez dans une région dans lequel les loyers sont très élevés, il est possible d’avoir recours à la loi Pinel. Si vos revenus annuels sont en dessous du plafond de revenus que cette loi établit chaque année, elle vous autorise à avoir un logement social. Cette loi plafonne également les loyers par région pour donner la possibilité aux personnes à faibles revenus de louer un logement.

Les résidences sociales sont l’une des meilleures alternatives que vous pouvez envisager. Ce sont des studios constitués de salle de bains, de toilettes et d’une cuisine individuelle. Ces résidences sont réservées aux personnes confrontées à des difficultés financières et qui ne peuvent louer un appartement privé. Pour y accéder, il vous suffit de prouver que vos revenus sont limités. Vous pouvez habiter dans une résidence sociale pendant un mois renouvelable. Pour une personne âgée, la durée peut être illimitée.

Il est possible pour les personnes sans revenus de trouver un logement dans un foyer. La seule contrainte à laquelle vous devez faire face dans ce cas est le partage de la cuisine et de la salle de bains avec les autres locataires. Vous avez la possibilité d’avoir votre chambre à part. La durée du séjour dans ce type de logement est également d’un mois.

Découvrez aussi :  Mur privatif ou mitoyen : comment les différencier ?