Les personnes malintentionnées ont investi toutes les sphères de la vie sociale et le secteur de l’immobilier n’y échappe pas. De nombreuses escroqueries y voient le jour chaque année. Il est donc important de reconnaître certains indices pour les identifier rapidement et éviter les pièges. Immo Flex vous présente ici quelques indicateurs pour repérer une arnaque immobilière.

Les annonces immobilières trop attractives pour être vraies

Certaines annonces immobilières semblent trop parfaites pour être sérieuses. Il s’agit généralement de bien à vendre ou à louer qui répond entièrement à vos attentes. Le hic concerne alors le prix qui est largement en dessous de la moyenne pratiquée sur le marché dans la région. Nous vous conseillons de vous en méfier systématiquement, car il pourrait bien s’agir d’une escroquerie.

Pour savoir s’il s’agit bien d’une arnaque, lisez en détail le contenu de l’offre. Son intitulé situe généralement le bien dans une ville alors qu’il est en réalité à 30 minutes en voiture ou en train. Si tel est le cas, une personne malintentionnée cherche manifestement à vous escroquer. Passez donc simplement votre chemin.

Une offre immobilière professionnelle sans honoraires affichés

Pour prouver le caractère frauduleux d’une annonce immobilière, on peut se pencher sur les honoraires de l’agence. Depuis 2018, les agences immobilières ont l’obligation d’afficher clairement leurs honoraires pour la vente ou la location d’un bien. C’est même une exigence de la loi Alur.

Découvrez aussi :  Qu'est-ce qu'un bâtiment passif ?

Soyez donc vigilant si vous remarquez une annonce immobilière pour laquelle les frais de l’agence ne sont pas affichés. Bien que cela traduise simplement un manque de transparence, nous vous recommandons de ne pas vous y aventurer.

L’envoi de documents avant la visite du bien immobilier

Vous avez trouvé le bien qui répond à vos attentes et à un prix raisonnable par rapport à la moyenne sur le marché local. Le propriétaire vous demande cependant de lui envoyer vos documents personnels sans que vous n’ayez visité le bien. Retenez donc que la seule chose qu’il peut demander est votre nom et vos coordonnées pour mieux échanger avant la visite. Refusez lorsqu’un loueur ou vendeur exige de vous vos coordonnées bancaires, votre RIB ou autre avant de visiter le logement.

L’offre convient parfois tellement à vos besoins que vous pouvez être tenté de céder suite aux insistances du propriétaire malhonnête. Immo Flex vous déconseille de remettre vos documents bancaires parce qu’ils peuvent être utilisés contre vous. Dans le cadre d’une location par exemple, il existe une liste de pièces que le propriétaire ou l’agence doit vous demander. Ne cédez donc pas à la pression.

repérer arnaque immobilière astuces

Une demande de versement d’argent en dehors de l’étude du notaire

Qu’il s’agisse d’une vente ou de location, aucun versement d’argent n’est possible en dehors de l’étude du notaire. En plus de visiter le bien, vous devez conclure la transaction par la signature d’un contrat avant le versement d’un quelconque acompte.

Très astucieux, les escrocs peuvent aussi monter leur arnaque contre le propriétaire du bien en vente ou en location. Dans ce cas, un internaute vous contacte après que vous ayez publié une annonce immobilière. Sans avoir visité le bien, ce dernier est prêt à vous verser un acompte voire même l’intégralité du montant de la transaction. Il vous demande alors d’envoyer vos coordonnées à son notaire.

Découvrez aussi :  En quoi consiste la délégation de mandat en immobilier ?

L’affaire est d’autant plus troublante et illégale lorsque le notaire en question est situé dans un pays étranger. Il s’agit de stratégies pour utiliser vos informations personnelles à des fins malhonnêtes.

Les emails frauduleux indiquent une escroquerie immobilière

Les emails frauduleux sont des solutions faciles et pratiques pour les escrocs, car ils sont moins de chances de se faire découvrir. Ils sont souvent localisés à l’étranger et échangent avec vous exclusivement par email dans le but de gagner votre confiance. Dans le cadre d’une transaction immobilière, soyez donc vigilant sur ces échanges louches exclusivement par email.

Pour vous convaincre qu’il s’agit bien d’une arnaque, demandez à discuter avec votre interlocuteur par téléphone. Vous essuierez un refus catégorique et ferme. C’est donc un mauvais signe et vous devez passer votre chemin. Vous remarquerez entre autres que les fameux emails sont truffés de fautes d’orthographe. Soyez donc vigilant pour ne pas vous laisser piéger.

Certaines annonces immobilières donnent aussi de fausses informations sur l’état du bien. C’est généralement le cas des copropriétés. C’est pourquoi nous vous recommandons de demander toutes les informations sur l’immeuble. Vous pouvez demander les derniers PV d’assemblées générales, les travaux en cours et à venir, etc. Lorsqu’il est difficile d’obtenir ces informations et documents, prenez donc garde.