Lors de l’achat ou de la mise en vente d’une maison, il est important de faire un certain nombre de diagnostics dont le résultat sera annexé au compromis de vente. Sans quoi, le contrat de vente pourra valablement être résilié. En France, il existe de nombreux diagnostics dont certains sont obligatoires à l’instar du diagnostic de performance énergétique ou DPE, du diagnostic électrique, du diagnostic du plomb ou du diagnostic du gaz. Immo Flex nous éclaire sur le tarif de ces diagnostics.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

La fourchette de prix des diagnostics varie en fonction de la maison, mais également de la zone. Il en est de même pour le diagnostic de performance énergétique.

Obligatoire depuis 2006, ce diagnostic est de loin le plus connu du grand public. Il est obligatoire autant pour les immeubles en vente que pour les bâtiments en construction et les logements en location. Le diagnostic de performance énergétique permet en effet d’estimer la consommation en énergie d’une maison.

prix diagnostic immobilier obligatoire

En prenant pour exemple un appartement F3 situé en pleine zone urbaine, le prix de cette inspection varie de 90 à 200 euros. L’ancienneté de la maison est par ailleurs un facteur susceptible d’influencer le prix du diagnostic de performance énergétique.

Le diagnostic électrique

Présent depuis 2009, le diagnostic électrique n’a été rendu obligatoire sur le territoire français, qu’en 2018. Il met en évidence l’état des installations électriques d’une maison. De cette inspection, toutes les installations électriques vieilles de plus de 15 ans doivent obligatoirement être revues pour correspondre aux nouvelles normes. Il coûte environ 100 à 150 euros.

Découvrez aussi :  Est-il légal pour un propriétaire de refuser une offre d'achat immobilier au prix ?

Le diagnostic du plomb et du gaz

Il s’agit d’une inspection qui permet de détecter la présence de plomb dans les peintures d’un logement. Ce diagnostic est obligatoire dans les anciennes constructions. Comptez entre 130 et 300 euros.

Les logements qui ne disposent pas d’une installation de gaz comme le chauffage ou les eaux sanitaires sont exonérés de ce diagnostic. Pour les habitations qui en disposent, la fourchette de prix se situe entre 105 à 150 euros.

Le diagnostic ERNMT

Contrairement aux diagnostics précités, celui-ci est totalement gratuit. Le diagnostic ERNMT (État des Risques naturels, miniers ou technologiques) n’est obligatoire que lorsque le logement est situé dans une zone à haut risque. Ce diagnostic permet en effet une mise en perspective des risques éventuels dans la région (sismicité, inondations, mouvements de terrain, etc.).

Diagnostic ESRIS

Le diagnostic État des servitudes risques et d’information sur les sols (ESRIS) est entièrement gratuit quand vous menez les démarches vous-même. Il est cependant possible de payer 15 à 40 euros à certains professionnels pour qu’ils s’en chargent à votre place.

Autres diagnostics

D’autres diagnostics obligatoires méritent également d’être connus. C’est par exemple le cas du diagnostic amiante. Il n’est obligatoire que pour les anciennes maisons. Son coût varie entre 80 à 150 euros.

Le diagnostic loi Carrez quant à lui est valable uniquement pour les logements en copropriété. Comptez entre 90 et 150 euros pour le réaliser. Enfin, le diagnostic termite n’est obligatoire que dans certaines régions. Il varie entre 100 à 150 euros.

Découvrez aussi :  Vente de sa maison : qui faut-il prévenir après la transaction ?