La fibre optique est une technologie permettant aux utilisateurs de profiter de meilleurs débits de connexion lors de leur navigation sur internet. Pour bénéficier de ces avantages, il est indispensable d’installer la fibre optique chez soi. Vous souhaitez installer la fibre optique chez vous, mais vous êtes en location ? Avant de mettre en œuvre votre projet d’installation de fibre optique, des démarches auprès du propriétaire du logement sont à entreprendre.

Fibre optique : ce qu’il faut comprendre

La fibre optique est une technologie assez récente qui permet de transmettre des données numériques via de grandes distances. Au départ, elle était seulement réservée aux entreprises. De nos jours, de plus en plus de particuliers installent la fibre optique chez eux. Selon l’étude de l’observatoire ARCEP (juin 2021), 19,3 millions d’utilisateurs sont abonnés à la fibre optique en France.

Ce dispositif est une sorte de fils très fins, en verre ou parfois en plastique, capable de conduire la lumière. C’est d’ailleurs par le signal lumineux dans la fibre optique que le transfert de données a lieu à haute vitesse. Compte tenu de cette performance, la fibre apparaît comme étant la meilleure méthode de transmission de données et également d’établissement de liaison sur de grandes distances.

Dorénavant utilisée comme un moyen d’accès à internet, cette technologie récente offre de nombreux avantages. En plus des débits de qualité supérieure, la fibre optique garantit aux utilisateurs une connexion stable ainsi que des usages simultanés aux tarifs abordables.

Découvrez aussi :  Remplir un formulaire FCMB en indivision : comment faire ?

Faut-il l'autorisation du propriétaire pour installer la fibre optique ?

Fibre optique : comment l’installer en tant que locataire ?

Pour installer la fibre optique, il faut avant tout vous assurer que votre quartier est éligible. En effet, le déploiement de la fibre est assuré par des opérateurs, mais la qualité de la connexion internet dépend d’un facteur important : la zone géographique. C’est pour cela que le futur utilisateur doit d’abord se renseigner si son logement est éligible à la fibre optique ou pas. Grâce au test d’éligibilité, vous pouvez déterminer si votre quartier peut bénéficier du service.

Le test d’éligibilité est donc un outil indispensable qui permet de vérifier la présence de fibre optique à proximité de votre lieu de résidence. Pour ce faire, vous devez recueillir les informations concernant votre zone géographique par le biais de votre fournisseur internet ou en contactant directement les opérateurs chargés de ce test. En tant que locataire, vos démarches ne s’arrêtent pas là. Il est primordial d’informer votre propriétaire sur le fait que vous voulez installer la fibre optique chez vous.

Demandez l’autorisation du propriétaire avant le raccordement à la fibre

Votre quartier est éligible et vous voulez procéder au raccordement de la fibre optique ? Si vous vivez en location, il est primordial de demander la permission à votre bailleur. En effet, le bâtiment doit d’abord être raccordé à la fibre optique avant que votre logement soit ensuite raccordé individuellement.

Pour effectuer ces travaux, le locataire doit obligatoirement demander le consentement de son propriétaire par une lettre recommandée avec accusé de réception, que ce soit pour un usage personnel ou professionnel. Vous devez joindre à la lettre une description détaillée des travaux ainsi qu’un plan ou un schéma. Vous trouverez facilement ce document sur internet.

Découvrez aussi :  Retirer l'argent d'une SCI : comment faire ?

Votre propriétaire ne peut pas s’opposer à votre demande sans motif légitime et sérieux. Dans la loi, il est indiqué que les seuls cas de refus acceptables sont les suivants :

  • si l’immeuble est déjà raccordé à un réseau très haut débit,
  • si l’installation est déjà planifiée.

En cas de refus, le locataire doit être notifié dans un délai de trois mois après sa demande. Si vous ne recevez pas de réponse après 6 mois, vous pouvez procéder au raccordement.