En 2023, le secteur de l’immobilier a été marqué par une économie difficile et un marché mouvant, voire déstabilisant. Avec une telle complexité, les particuliers, investisseurs et professionnels doivent pouvoir anticiper le marché et adapter leur stratégie en conséquence. Quelles sont alors les grandes tendances et prévisions à long terme pour l’investissement immobilier ?

Évolution actuelle du marché immobilier : ce qu’il faut savoir

L’une des observations les plus remarquables sur le marché immobilier 2023 est la baisse significative des transactions immobilières. Trois principaux facteurs ont contribué à cette évolution à la baisse. Le premier indicateur est la baisse de 15 % du nombre de transactions entre octobre 2022 et octobre 2023 pour descendre sous la barre des 1 000 000 de transactions.

Le deuxième facteur est l’inflation qui a atteint son pic en octobre 2022 avec 6,2 % et qui est de 3,4 % en novembre 2023. Quant au troisième indicateur, il concerne l’augmentation des taux d’intérêt chaque mois en 2023. En deux ans, les taux d’intérêt ont augmenté de 1 % à presque 5 % pour la fin de l’année 2023.

Les logements neufs étaient moins demandés avec une diminution des ventes de 30,8 %. Le marché des logements en location connaît aussi un effondrement avec une réduction de 18 % du taux de rotation des locations. L’offre des logements en location est donc de plus en plus rare dans certaines villes et les loyers ont augmenté de 3,2 %. En tant qu’investisseur, vous devez donc développer des astuces clés pour l’investissement immobilier, afin d’éviter de vous retrouver en difficulté en cas d’incidents ou d’évolution du marché local.

Evolution actuelle du marché immobilier

Les prévisions à long terme pour l’investissement immobilier

Selon les chiffres des Notaires de France, en 2023, le nombre de transactions immobilières a chuté de 15 % par rapport à 2022. Cependant, les prévisions semblent être meilleures pour 2024, car les professionnels anticipent une baisse des prix de 4 % sur le marché national en 2024. Ce pourcentage médian varie toutefois d’une localité à l’autre. On estime par exemple une diminution des prix de 8,6 % à Bordeaux et de 8,1 % à Lyon.

En effet, les pourcentages prévisionnels varient généralement d’un professionnel à un autre et d’une analyse à l’autre en fonction des données intégrées. Toutefois, une chose est sûre, les prix de l’immobilier tendent à la baisse partout en France ou presque dans les prochains mois. Ces diminutions sont annoncées à cause de la conséquence des hausses de taux d’emprunt et des difficultés rencontrées par les propriétaires en 2023. Ces derniers seront donc plus enclins à diminuer le prix de vente.

De plus, les taux d’emprunt ont commencé à se stabiliser et à diminuer vers la fin du mois de janvier 2024. On note ainsi une tendance baissière et les courtiers et professionnels de l’immobilier annoncent un taux moyen d’environ 4 % sur 20 ans. C’est donc une très bonne nouvelle pour les acheteurs solvables. Si vous souhaitez donc acquérir une résidence principale ou réaliser un investissement locatif, n’hésitez pas à faire vos calculs, à négocier les prix et à proposer un prix d’achat.

Par ailleurs, 2025 sera probablement l’année de la stabilisation avec le combo gagnant de la baisse des taux d’intérêt et celle des prix immobiliers.

Zones géographiques en vogue : où investir en 2024 ?

L’investissement immobilier locatif fait office de référence lorsqu’il s’agit de valoriser son patrimoine sur le long terme. Pour réaliser un bon investissement, vous devez effectuer une veille profonde et active des zones sur lesquelles il est cohérent de se positionner.

La bonne ville où investir en France en 2024 dépend de vos objectifs et de vos critères. Il faudra cependant tenir compte de certains critères comme la démographie, le bassin d’emplois, le renforcement des infrastructures de transport, le rendement locatif, la tension locative et des perspectives d’évolutions patrimoniales. Vous pouvez par exemple choisir Niort qui enregistre une augmentation de la population et du taux de l’emploi depuis quelques années.

On y observe en effet la présence de nombreux sièges d’entreprises, mais également un renforcement des infrastructures de transports (autoroute, TGV…). En tant qu’investisseur immobilier en quête de rentabilité et d’un niveau de risque assez faible, cette ville vous offre un vrai vivier d’opportunités.

Prisée pour son cadre de vie agréable et sa localisation, la ville d’Angers est propice à l’investissement locatif. Cette ville est composée de plus de 20 % d’étudiants, c’est pour cela qu’elle propose beaucoup plus les petites surfaces. De plus, elle occupe la troisième place des villes où le rendement locatif est le plus intéressant.

Vous pouvez également vous tourner vers les villes comme Nantes et ses environs, Toulouse, Montpellier, Lyon et ses environs, Rennes, Marseille, Strasbourg et le Mans.

Impact des technologies et de l’innovation sur le marché immobilier

Le domaine de l’immobilier est en pleine mutation et les divers acteurs du secteur se lancent de plus en plus dans une digitalisation de leurs offres. Leur objectif est de suivre l’évolution du marché et l’innovation technologique est désormais au cœur de leurs stratégies d’entreprise pour créer de nouveaux usages.

Près de 90 % des transactions immobilières commencent aujourd’hui sur internet, surtout en matière de location. Avec l’IA, les recherches immobilières sur les portails se font facilement. Il suffit à l’acheteur d’encoder l’emplacement, le prix et quelques autres facteurs pour voir apparaître une liste de tous les biens immobiliers correspondant à ces données simples.

Sur le portail immobilier, les chatbots viennent également enrichir l’expérience, ce qui permet à l’acquéreur potentiel d’obtenir des réponses à ses questions. La réalité virtuelle et la réalité augmentée permettent aussi de capter l’attention du client et d’améliorer son expérience.